Le point de trois ans de chomage

Faisons un petit résumé de ma situation sociale, concernant toujours ma vie d’auteur. Nous sommes le 25/11/2016, à un mois de noël, cela fait trois ans et quelques bananes de mois que je suis au chômage. Les points positifs:

Ca m’a permis d’écrire et de prendre mon temps sur certaines pièces de théâtre. Et le festival Eklore m’a donné un nouvel élan.

 

Les points négatifs les voici :

-          Attendre entre 4 et 6 mois une réponse d’une salle de théâtre sans aucune garantie de réponse positive, au risque que mon texte se noie dans les autres textes « check »

-          Même remarque pour les productions théâtrales.

-          Apprendre que les libraires n’aiment pas travailler avec mon éditeur « check »

-          Avoir aucun allié professionnel journalistiquement parlant, sous prétexte que je ne suis pas connu, alors qu’il faut d’abord se faire connaitre avant de savoir si un livre marche ou pas. « check »

-          Ne pas pouvoir travailler avec une agence artistique « check »

-          Je note qu’il faut s’y prendre un an en avance pour participer à un salon du livre « check »

-          Etre dépendant d’une réponse d’une coopératif culturel, pour savoir si je peux enfin sortir du chômage et prendre conscience qu’on se sent impuissant, sur ce genre de décision « check »

-          Avoir la sensation d’avoir fait un crime sur terre, parce que ça fait plus de trois ans que je suis au chômage « check »

-          Essayer de trouver un travail, le temps d’avoir des réponses positives pour mon projet de théâtre et d'avoir enfin des contacts de libraires …(casting de pub, employé de libre-service, restauration rapide, billetterie de spectacle, comédien etc… en vain) « chek »

-          Proposer son projet artistique à la communauté d’agglomérations Paris/Saclay côté culturel pour un potentiel festival, sans connaitre la date de réponse, et rester dans l’attente d’une réponse positive « check »

-          Ne plus avoir de vie sociale pour cause financière « check »

-          Demander un rendez-vous avec une assistance social pour retourner à l’épicerie social, parce que tu n’as plus d’argent pour t’acheter de la nourriture « check »

-          Etre dans un environnement qui t’empêche la création d’écriture « check »

-          Avoir un compte facebook d’auteur avec plein de bug, sans espérance de résolution « chek »

-          S’être fait agressé en réunion devant la CAF d’Evry « check »

Retour à l'accueil